Download PDF
Back to stories list

Niki mushiki wa Vusi yavuze? Niki mushiki wa Vusi yavuze? Que va dire la sœur de Vusi ?

Written by Nina Orange

Illustrated by Wiehan de Jager

Translated by Patrick Munyurangabo

Language Kinyarwanda

Level Level 4

Narrate full story


Kare mu Igitondo kimwe nyirakuru wa Vusi yaramuhamagaye, “Vusi, mbabarira ujyane iri gi ku ababyeyi bawe. Barashaka gukora keke nini y’ubukwe bwa mushiki wawe”.

Kare mu Igitondo kimwe nyirakuru wa Vusi yaramuhamagaye, "Vusi, mbabarira ujyane iri gi ku ababyeyi bawe. Barashaka gukora keke nini y'ubukwe bwa mushiki wawe".

Un matin de bonne heure, Vusi est appelé par sa grand-mère, « Vusi, s'il te plaît, peux tu amener cet œuf à tes parents. Ils veulent faire un gros gâteau pour le mariage de ta sœur ».


Munzira ajya kubabyeyi be, Vusi yahuye n’abahungu babiri batoragura imbuto. Umwe yashikuje igi Vusi aritera ku igiti. ryagi rirameneka.

Munzira ajya kubabyeyi be, Vusi yahuye n'abahungu babiri batoragura imbuto. Umwe yashikuje igi Vusi aritera ku igiti. ryagi rirameneka.

En allant chez ses parents, Vusi rencontra deux garçons en train de cueillir des fruits. Un des garçons s'empara de l'œuf de Vusi et le lança sur un arbre. L'œuf se cassa.


“Nibiki mukoze?” Vusi yararize. “Iryo gi ryari iryo gukora keke. Keke yari iy’ubukwe bwa mushiki wange. Niki mushiki wange aribuvuge nimba nta keke y’ubukwe?”

"Nibiki mukoze?" Vusi yararize. "Iryo gi ryari iryo gukora keke. Keke yari iy'ubukwe bwa mushiki wange. Niki mushiki wange aribuvuge nimba nta keke y'ubukwe?"

« Qu'as-tu fait ? » cria Vusi. « Cet œuf était pour un gâteau, le gâteau du mariage de ma sœur. Que va dire ma sœur s'il n'y a pas de gâteau pour son mariage ? »


Abahungu basabye imbabazi kubwo gukinisha Vusi. “Ntitwagufasha na keke, ariko aka ni akabando (ko kwifashisha mu kugenda) ko guha mushiki wawe,” Umwe yaravuze. Vusi yakomeje urugendo rwe.

Abahungu basabye imbabazi kubwo gukinisha Vusi. "Ntitwagufasha na keke, ariko aka ni akabando (ko kwifashisha mu kugenda) ko guha mushiki wawe," Umwe yaravuze. Vusi yakomeje urugendo rwe.

Les garçons étaient désolés d'avoir taquiné Vusi. « Nous ne pouvons rien faire pour le gâteau, mais voilà un bâton de marche pour ta sœur, » dit l'un d'eux. Vusi poursuivit sa route.


Munzira yahuye n’abagabo babiri barimo kubaka inzu. “Twakoresha iyo nkoni ikomeye?” Umwe arabaza. Ariko inkoni ntiyari ikomeye bihagije, yaravunitse.

Munzira yahuye n'abagabo babiri barimo kubaka inzu. "Twakoresha iyo nkoni ikomeye?" Umwe arabaza. Ariko inkoni ntiyari ikomeye bihagije, yaravunitse.

En chemin, il rencontra deux hommes, qui construisaient une maison. « Pouvons-nous utiliser ce solide bâton ? » demanda l'un d'eux. Mais le bâton n'était pas assez solide pour la construction, et il s'est rompu.


“Nibiki mukoze?” Vusi yararize. “Iyo nkoni yari impano ya mushiki wange. Abasoromyi b’imbuto bampaye inkoni kuberako bamennye igi rya keke. Keke yari iy’ubukwe bwa mushiki wange. Ubu nta gi, nta keke, nta n’impano. Ni iki mushiki wange aribuvuge?”

"Nibiki mukoze?" Vusi yararize. "Iyo nkoni yari impano ya mushiki wange. Abasoromyi b'imbuto bampaye inkoni kuberako bamennye igi rya keke. Keke yari iy'ubukwe bwa mushiki wange. Ubu nta gi, nta keke, nta n'impano. Ni iki mushiki wange aribuvuge?"

« Qu'avez-vous fait ? » s'écria Vusi. « Ce bâton était un cadeau pour ma sœur. Les cueilleurs de fruits m'ont donné le bâton parce qu'ils ont cassé l'œuf pour le gâteau. Le gâteau était pour le mariage de ma sœur. Maintenant il n'y a pas d'œuf, pas de gâteau, et aucun cadeau. Que va dire ma sœur ?


Abubatsi byarababaje kuvuna inkoni. “Ntitwagufasha na keke, ariko fatata ibi byatsi byo gusakara byo guha mushiki wawe,” Umwe yaravuzez. Nuko Vusi akomeza urugendo rwe.

Abubatsi byarababaje kuvuna inkoni. "Ntitwagufasha na keke, ariko fatata ibi byatsi byo gusakara byo guha mushiki wawe," Umwe yaravuzez. Nuko Vusi akomeza urugendo rwe.

Les constructeurs étaient désolés d'avoir brisé le bâton. « Nous ne pouvons rien faire pour le gâteau, mais voici du foin pour ta sœur, » dit l'un d'eux. Vusi continua sa route.


Munsira, Vusi yahuye n’umuhinzi n’inka. “Mbega ibyatsi biryoshye, naryaho bike?” Inka yarabajije. Ariko ibyatsi byari biryoshye cyane inka irabirya byose.

Munsira, Vusi yahuye n'umuhinzi n'inka. "Mbega ibyatsi biryoshye, naryaho bike?" Inka yarabajije. Ariko ibyatsi byari biryoshye cyane inka irabirya byose.

Sur le chemin, Vusi rencontra un fermier et une vache. « Quel foin délicieux, est-ce que je peux en prendre un peu ? » demanda la vache. Mais le foin était si bon que la vache a tout mangé !


“Nibiki ukoze?” Vusi yararize. “Ibyo byatsi byari impano ya mushiki wange. Abubatsi bampaye ibyatsi kuberako baciye inkoni abasoromyi b’imbuto bari bampaye. Abasoromyi bari bampaye inkoni kuberako bamennye igi rya keke ya mushiki wange. Ubu ntagi, nta keke, ntan’impano. Niki mushiki wange aribuvuge?”

"Nibiki ukoze?" Vusi yararize. "Ibyo byatsi byari impano ya mushiki wange. Abubatsi bampaye ibyatsi kuberako baciye inkoni abasoromyi b'imbuto bari bampaye. Abasoromyi bari bampaye inkoni kuberako bamennye igi rya keke ya mushiki wange. Ubu ntagi, nta keke, ntan'impano. Niki mushiki wange aribuvuge?"

« Qu'as-tu fait ? » s'écria Vusi. « Ce foin était un cadeau pour ma sœur. Les constructeurs m'ont donné du foin, car ils ont cassé le bâton des cueilleurs de fruits. Les cueilleurs de fruits m'ont donné le bâton parce qu'ils ont cassé l'œuf pour le gâteau de ma sœur. Le gâteau était pour le mariage de ma sœur. Maintenant il n'y a pas d'œuf, pas de gâteau, et aucun cadeau. Que va dire ma sœur ? »


Inka byarayibabaje kubera ubusambo. Umuhinzi yemeye ko inka ijyana na Vusi nk’impano yo guha mushiki we. Nuko Vusi arakomeza.

Inka byarayibabaje kubera ubusambo. Umuhinzi yemeye ko inka ijyana na Vusi nk'impano yo guha mushiki we. Nuko Vusi arakomeza.

La vache était désolée d'avoir été si gourmande. Le fermier décida que la vache devait accompagner Vusi et être un cadeau pour sa sœur. Vusi poursuivit sa route.


Ariko inka yarirukatse isanga umuhinzi mugihe cyamafunguro yanimugoroba. Na Vusi yaburiye kurugendo rwe. Yageze mubukwe bwa mushiki we atinze cyane. Abashyitsi barimo barya.

Ariko inka yarirukatse isanga umuhinzi mugihe cyamafunguro yanimugoroba. Na Vusi yaburiye kurugendo rwe. Yageze mubukwe bwa mushiki we atinze cyane. Abashyitsi barimo barya.

Mais là l'heure du souper la vache s'échappa et retourna chez le fermier. Et Vusi se perdit en chemin. Il arriva très tard pour le mariage de sa sœur. Les invités mangeaient déjà.


“Niki nakora?” Vusi yararize. “Inka yirukatse yari impano, kubw’ibyatsi abubatsi bari bampaye. Abubatsi bampaye ibyatsi kubera ko baciye inkoni nari nahawe n’abasoromyi. Abasoromyi bampaye inkoni kubera ko bamennye igi. Keke yari iy’ubukwe. Ubu ntagi, nta keke, ntan’impano.”

"Niki nakora?" Vusi yararize. "Inka yirukatse yari impano, kubw'ibyatsi abubatsi bari bampaye. Abubatsi bampaye ibyatsi kubera ko baciye inkoni nari nahawe n'abasoromyi. Abasoromyi bampaye inkoni kubera ko bamennye igi. Keke yari iy'ubukwe. Ubu ntagi, nta keke, ntan'impano."

« Que dois-je faire ? » s'écria Vusi. « La vache qui s'est enfuie était un cadeau, en échange du foin, que les constructeurs m'ont donné. Les constructeurs m'ont donné le foin, car ils ont cassé le bâton des cueilleurs de fruits. Les cueilleurs de fruits m'ont donné le bâton parce qu'ils ont cassé l'œuf pour le gâteau. Le gâteau était pour le mariage. Maintenant il n'y a pas d'œuf, pas de gâteau, et aucun cadeau ».


Mushiki wa Vusi yatekereje akanya, arangije aravuga, Vusi musaza wange, ntago nitaye ku mpano. Ntanubwo nitaye kuri keke! Turi hano twese hamwe, ndishimye. Ubu amambara imyenda yawe myiza, twizihize uyu munsi!” Kandi nibyo Vusi yakoze.

Mushiki wa Vusi yatekereje akanya, arangije aravuga, Vusi musaza wange, ntago nitaye ku mpano. Ntanubwo nitaye kuri keke! Turi hano twese hamwe, ndishimye. Ubu amambara imyenda yawe myiza, twizihize uyu munsi!" Kandi nibyo Vusi yakoze.

La sœur de Vusi réfléchit un moment, puis elle a dit, « Vusi mon frère, les cadeaux me sont égaux. Je ne me soucie pas non plus du gâteau ! Nous sommes ici tous ensemble, je suis heureuse. Maintenant va mettre sur tes vêtements de fête et célébrons ce jour ! » Et c'est ce que fit Vusi.


Written by: Nina Orange
Illustrated by: Wiehan de Jager
Translated by: Patrick Munyurangabo
Language: Kinyarwanda
Level 4
Source: What Vusi's sister said from African Storybook
Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 International License.
Options
Back to stories list Download PDF